bandeau
Actualités du jour :
L’opinion pharmaceutique et le pharmacien

Le rôle du pharmacien : la dispensation des produits de santé

En France, le pharmacien d’officine a pour mission de garantir, dans les meilleures conditions de qualité et de sécurité, la satisfaction de la demande de médicaments par le malade, que les médicaments soient prescrits ou non par un médecin : c’est le processus de dispensation. Avant toute remise d’un produit de santé, le pharmacien effectue une analyse pharmaceutique.

Elle repose sur la maîtrise qu’il a du médicament mais aussi sur la connaissance que le pharmacien a du malade (âge, poids, taille, grossesse, allergie,...). Si la situation l’exige, il prend l’initiative d’une concertation avec le médecin. L’ensemble de ces informations, permet au pharmacien d’accepter, de suspendre ou de modifier, voire de refuser la délivrance. Le processus s’achève par la préparation des médicaments et les conseils appropriés.

L’Opinion Pharmaceutique : un outil d’aide à la dispensation

Ce processus décisionnel, indispensable pour la sécurité du patient, est, pour l’heure, souvent méconnu du public.

L’Opinion Pharmaceutique permet au pharmacien d’officine d’en formaliser et mémoriser les différentes étapes. Elle assure le malade d’une attention rigoureuse et continue en concertation avec le médecin, sous la protection du secret professionnel.

La mise en mémoire des analyses et des décisions permet d’accélérer et d’approfondir les analyses ultérieures, pour toujours plus de qualité, d’efficacité et de sécurité.

L’Opinion Pharmaceutique : un outil d’aide au suivi du malade

Le pharmacien ne peut assurer le suivi d’un patient dont la situation pathologique et physiologique est complexe sans s’appuyer sur un certain nombre d’indicateurs généraux tels que l’âge, le poids, la taille, etc. ; et particuliers tels que des données biologiques pertinentes dans des maladies chroniques, par exemple.

Ces informations sont obtenues au fur et à mesure des dispensations, selon la qualité de la relation établie, tant avec le patient qu’avec le ou les médecins et les autres professionnels de santé éventuellement impliqués. Elles proviennent de sources diverses, administratives pharmaceutiques, médicales, ou par le simple questionnement du patient. Elles sont recueillies au cours du processus de l’Opinion Pharmaceutique et consignées dans un dossier de suivi du malade.

Ainsi le pharmacien peut-il disposer, au titre de sa compétence de professionnel de santé et dans les limites légales de celle-ci, d’une meilleure connaissance du malade au moment de la dispensation des produits de santé.

C’est ainsi que le Conseil central des pharmaciens d’officine a proposé l’introduction du concept d’Opinion Pharmaceutique dans la pratique officinale française et le définit comme : "un avis motivé, dressé sous l’autorité d’un pharmacien, portant sur la pertinence pharmaceutique d’une ordonnance, d’un test ou d’une demande du patient, consigné dans l’officine, et impérativement communiqué sur un document normalisé au prescripteur lorsqu’il invite à la révision, ou lorsqu’il justifie le refus ou la modification d’office de sa prescription ".

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site opinion-pharmaceutique.fr


retour >>

PLAN SITE | MENTIONS LEGALES